27/02/2008

Paysage avec mouton

Remontée le long du petit bois en direction de la ferme fortifée de la Guillonas. Un troupeau de moutons se dore au soleil d'octobre. Un lièvre détale à la lisière du bois. Avec un oeil sur les aquarelles de Thomas Shotter Boys.
 

19/02/2008

Au delà de cette limite votre ticket n'est plus valable

Si tu arrives ici c'est que tu es déjà perdu. Ces tas de pierre qui furent murs ne protègent plus aucune trace mais tu poursuis néanmoins sans autre espoir qu'un désert de granit, de genêts et d'herbes folles. Les alouettes lancent leurs trilles à l'assaut des nuages qui défilent en silence sous la brise qui vient de là bas. Si tu es ici et que tu prétends aller là bas c'est que déjà tu as tout oublié.

17/02/2008

Paul Guelpa, aquarelliste paysagiste savoyard

Ci-dessus une aquarelle de Paul Guelpa, 1899-1995.

Ce paysagiste savoyard est présenté sur http://paulguelpa.free.fr/conseilsaquarelliste.htm avec une myriade de conseils passionnants dans lesquels je me reconnais de façon surprenante. Je ne mets pas bien entendu au niveau de cet artiste talentueux, moi qui me contente d'apprendre à manipuler mon matériel en essayant d'éviter les croûtes les plus épaisses et certes cette entreprise n'est pas si souvent couronnée de succés. Mais je retrouve dans ces lignes noir sur blanc pas mal de réflexions que je me suis faites au cours de mes périgrinations personnelles. Paul Guelpa est un peu de la vieille école et ça se comprend, c'est une autre génération. Ses paysage peuvent paraître quelque peu maniérés, et il ne fait aucun chemin, comme s'il n'avait pas trouvé l'intérêt du sujet. Et les reproductions présentent une dominante bleue qui ne correspond sans doute pas à l'original. De multiples indications qui paraissent parfois un peu trop dirigistes, il est évident que l'aquarelle ne se résume pas à quelques trucs, les troncs ne sont pas toujours un mélange de telle et telle couleur, cela dépend de l'heure du jour, de l'étendue de la palette de l'opérateur et de son humeur. Je ne le vois pas faire un blog sur l'aquarelle. Mais beaucoup de pistes et d'ouvertures, le tout dans un mélange de modestie et d'humilité qui force le respect. "Celui qui a reçu de la nature l'heureuse influence de l'observation, et cette légère teinte de mélancolie qui fait trouver le bonheur au sein de la solitude, celui qui éprouve le besoin, je dirai même une douce volupté à se trouver seul au milieu des campagnes et des bois, dans le silence de la nature, celui-là est né paysagiste". Je critique, je critique, mais j'adresse un grand merci à l'auteur de ce site.

14/02/2008

Rétroviseur

Chromes astiqués jusqu'à l'os je me suis lancée sur la route des beaux jours, les enfants chantaient l'arrière. Le chauffage à fond j'ai tranché le givre et la pluie battante. J'ai transpiré sous le soleil d'août pendant qu'ils cuvaient sous la tonnelle. J'ai fini par me garer dans ce pré avec vue. Les années ont passé, j'ai de nouveaux voisins qui me jettent parfois leurs branches mortes. Maintenant c'est moi qui regarde passer les saisons.

13/02/2008

Dernier descendant du pontife

Il porte un nom de ville mais il est né sur le rebord de ce causse égaré. Il est affublé d'un numéro que l'on utilise d'ordinaire pour répertorier les abattis des moutons rares. Bien connu du canton, bienfaiteur du diocèse et au delà, c'est dans cette bâtisse (hors champ), grande ferme avec tour habillée de nuages dominant un vallon sillonné par les buses et les vautours, que le pape (pas dans le cadre) a vu le jour il y a quelques hivers. Aujourd'hui seul Ben Hur, dernier descendant bien aimé du pontife, veille sur les lieux. On le voit ici qui considère avec une ironie bonhomme les civils téméraires qui osent profaner ces lieux saints.

12/02/2008

Dernière démarque avant travaux

En remontant le vallon, au détour du chemin, vous ne pourrez pas échapper à cette vénérable construction. Reconnaissons qu'elle n'a pas toujours été traitée avec les égards qu'elle mérite. Depuis qu'elle a perdu sa couverture les promeneurs distraits ne la considèrent plus que comme quantité négligeable. Les plus indélicats y entreposent parfois des gravas iconoclastes, censurés sur cette représentation. Les frênes l'habitent avec une exubérance quelque peu excessive. Force est donc de constater que les ans ont quelque peu mis à mal sa superbe. Reconnaissons toutefois qu'en dépit des viscissitudes elle porte encore haut des valeurs qui forcent le respect, mais pour combien de temps ? En attendant, chapeau bas, messieurs.

07/02/2008

Orage sur le Forez


Fin d'été. En redescendant des sommets le temps se gâte à l'ouest. Les montagnes couvertes de sapin prennent des teintes inquiétantes.

05/02/2008

La Ferjasse

Printemps. Le chemin semble traverser l'exploitation mais au dernier moment ça passe derrière la stabulation. Ensuite longue descente avec vue sur la plaine. Petit étang au creux de la colline. De là on peut enfiler la paisible vallée du Chanasson. Gibier avec un peu de chance.
Posted by Picasa

04/02/2008

Mammifère carnivore


Le prédateur est de sortie. Mouches, grillons, graviers, herbes folles, prenez garde ou il vous en coûtera car sous son minois affable ce redoutable chasseur est sans pitié.