19/04/2009

Notre page bricolage

On vous l'a dit et maintes fois répété, le printemps est là, il est parmi nous, nul ne peut l'ignorer. Les aquarellistes parcourent chemins et coursières, les voilà vers l'étang ou bien errant le long de la rivière à la recherche du point de vue idéal. Et lorsqu'ils ont jeté leur dévolu sur cette belle perspective, avec cette souche qui se penche langoureusement sur l'onde telle une baigneuse alanguie, lorsqu'ils sont dans le feu de l'action et que les couleurs jaillissent de tubes et godets et viennent docilement s'assembler sur la page blanche, alors leurs pinceaux leur glissent des mains et tombent dans la boue ou sur le beau déguisement d'artiste qu'ils ont mis tant de temps à mettre au point. 
C'est à ce douloureux problème que ce blog a bien voulu apporter une solution aujourd'hui avec le repose pinceau portatif dont nous allons maintenant détailler la confection. Voici donc l'affaire : 
1) Emparez vous d'une tombée de contre-plaqué de 5mm d'épaisseur, on a toujours cela chez soi, et découpez délicatement quatre planchettes, deux de 40X140mm et deux de 4X190mm. 
2) Aux extrémités de chacune de ces planchettes, réalisez des encoches de 5X20mm à 20mm du bord, vous me suivez ? Oui, les deux encoches du même côté. Allez je vous aide, pour détacher le fond de l'encoche appliquez la pointe d'un petit tournevis et donnez un léger coup de maillet. 
3) Sur l'une des deux planchettes courtes, du côté opposé aux encoches, réalisez 5 entailles en V tous les 15mm, chacune des entailles d'environ 10mm, si vous voulez une dimension. 
4) Assemblez le tout en mettant les encoches dans les encoches, il ne vous reste plus qu'à disposer artistement vos pinceaux sur l'objet, pour cela je vous fais totalement confiance. 

Cerise sur la gâteau, lorsque dépité vous rentrez à la maison en déplorant d'avoir une nouvelle fois gâché du papier, il ne vous reste plus qu'à démonter l'objet pour y fixer vos pinceaux avec un élastique, ainsi vous mettez vos outils au fond de votre sac sans en abîmer la précieuse pointe. Elle est pas belle, la vie d'aquarelliste au printemps ?

3 commentaires:

gi a dit…

Comme quoi, le savoir-faire bricoleur et l'art de l'aquarelle peuvent se cotoyer sans problème!

.benben a dit…

Oulala, mais il faut absolument mettre une note de difficulté a base de marteaux.
Pour ce tutoriel je mettrais 4 marteaux sur 5, étant donné la provenance des matières premières et les compétences a mettre en œuvre.
Ceci étant dit, vu comme je suis fort en bricolage, je trouve cette rubrique très intéressante. Et tant qu'on me demande pas d'utiliser une perceuse, j'ai pas peur.

Anonyme a dit…

pourquoi tu ne peins pas des portraits avec un équipement pareille ?
alice