29/12/2010

Séquence gondoles


L'essentiel est fait de vert de hooker et terre de sienne brûlée.
On appelle cet endroit Rio dei Barcaro (Venice).
Ci-après une étude de teintes. 


26/12/2010

Eglise Saint Polycarpe


Plusieurs essais, je retombe toujours sur le bleu de prusse pour les ombres avec plus ou moins de terre d'ombre brûlée pour échapper à la grisaille du modèle. Du bleu caeraleum + orange hélio pour tous les effets de relief, cet orange hélio pur sur le mur à gauche de l'église, du jaune hélio citron sur l'immeuble à droite, des textures de bleu céleste sur l'immeuble à gauche, la porte traitée en rouge clair et terre de sienne brûlée. Ci-après quelques étapes intermédiaires.

11/12/2010

Anse du Trez


J'aurais pu dire coucher de soleil à Benodet, à l'heure où le pékin normalement constitué fait la queue chez le marchand de glaces du casino. Beaucoup de cobalt+orange hélio sur ce coup, ci après une version de test.


01/12/2010

Quiberon


La mer, toute la mer, rien que la mer, c'était le projet, et quel projet ! C'est après que ça s'est gâté et cette belle ambition a manqué de peu la poubelle avant qu'une main secourable ne lui donne une dernière chance. Et c'est ainsi que nous voici avec dans les pattes cette mer de hooker teintée de bleu de prusse et de laque écarlate. Ci-après l'esquisse qui va avec. Bonne soirée à vous, n'oubliez pas vos chaussettes pour aller dormir et gare aux courants d'air.


27/11/2010

Encore l'hiver


et l'esquisse qui va avec :


en fait le même endroit que http://aquarelles-yves-pothier.blogspot.com/2009/09/piste-cyclable.html.
Menu du jour, vert de vessie, terre de pouzzoles, ocre claire, bleu cyan, laque écarlate, terre d'ombre brûlée et bleu de Prusse, comme d'habitude donc.



23/11/2010

Avignon


La Sorgue se prélasse le long de la rue des Teinturiers et passe devant la chapelle des Pénitents Gris. D'habitude mon point de départ est le bleu, là la couleur de base est le vert de hooker avec tantôt de l'ocre clair, tantôt de la terre de pouzzoles, un genre de terre de sienne brûlée un peu rosée. Ci-après les travaux d'approche.

15/11/2010

La terre est ronde


Ronde est la terre vue de ce tournant que ponctue tel un mobile de Calder un amas de pneus de tracteurs artistement disposés, lequel s'insère avec un sens inné de la géométrie dans cette vision circulaire.

12/11/2010

Le dimanche de Milou


Milou est programmé pour s'enrouler sur son coussin douillet au coin du feu. Occasionnellement courir après les chats. Une fois par jour descendre à la rivière et tourner dans l'herbe mouillée. Mais ce jour là Milou descend la rue Vauban à Concarneau. Milou aime bien sa laisse, on s'attache aux objets qui vous accompagnent. Mais il craint les bipèdes aux comportements imprévisibles qui vocifèrent ou le regardent d'un oeil morne et puis soudain obliquent irrésistiblement aimantés qu'ils sont vers une devanture ornée de beaux maillots marins made in China. Vivement mon coussin, songe Milou.
Composition basée sur un mélange bleu Winsor et Orange hélio. 

30/10/2010

Plage de Tronoan


Et aubaine pour les surfeurs et les aquarellistes, ce jour là, il faisait un temps pourri.
Pour le ciel,  la mer et  arbres dans la brume, tout quoi finalement, divers mélanges de  cobalt et de terre de sienne brûlée. Le sable avec un peu de terre de sienne naturelle. Pour la végétation un chouillat (je ne sais pas le dire en breton) de jaune de cadmium dans la soupe, servez froid. 

15/10/2010

L'Hérault à Valleraugue


Pour ce sujet j'avais besoin de partir d'un crayonné fidèle et détaillé. L'émotion de l'instant, c'est aussi tous les détails de cette scène dont on aurait du mal à imaginer toute la richesse et que j'avais envie de restituer dans tout ses détails anecdotiques et factuels.
Encore beaucoup de bleu de caeruleum dans ce cadre, c'est ma couleur fétiche en ce moment, dans le ciel et la rivière mais aussi sur le crépi usé de ces vieux murs mélangé avec de l'orange de cadmium ou du vermillon, un mélange dont j'apprécie beaucoup le côté instable. En fait il me semble que les deux couleurs se mélangent assez mal et coexisent dans un même ensemble qui conserve toute sa transparence. Le même bleu  avec de la laque écarlate pour les nuages, les cailloux du torrent et quelques ombres. Les flancs de l'Aigoual sont faits de bleu de prusse et terre d'ombre brûlée. Du vert aussi, difficile d'y échapper pour les frondaisons d'une scène estivale mais on en retrouve aussi dans le mur de droite mêlé avec de la laque écarlate.

11/10/2010

Pointe de Beuzec


Pour ce petit coin de Cornouaille, copieusement tartiné la mer de bleu winsor tirant sur le jaune de cadmium, la verdure est un mélange caeruleum et jaune de cadmium, les herbes sèches sont en terre de sienne naturelle, les ombres lumineuses (en particulier le rocher central) contiennent pas mal de bleu de cobalt mais est-ce bien raisonnable, quant aux ombres sombres elles sont noyées de bleu de prusse-terre d'ombre brûlée. Pour les bosquets dans le lointain, encore du bleu de prusse et du jaune de cadminum si j'ai bonne mémoire plus un peu de laque écarlate pour faire bonne mesure. 

04/10/2010

Quiberon Côte Sauvage


Et je précise que ce qualificatif ne vise nullement les habitants de cette contrée lointaine qui pourtant sont parfaitement civilisés en fait.
Pour les archives, merci de noter que le ciel est fait d'un mélange de bleu de caeruleum et bleu winsor, les nuages idem avec un brin de laque écarlate, la mer toujours le même mélange de bleus mais avec de la terre d'ombre brûlée, les roches bruns terre de sienne naturelle+ocre jaune et pourpre, les rochers rouges de nouveau de la laque écarlate avec un reste de terre d'ombre brûlée que j'avais oublié d'enlever mais là c'est trop tard.
Petit clin d'oeil amical aux talentueux aquarellistes bretons qui me font l'honneur de visiter et annoter ces pages de temps en temps. Kenavo !

30/09/2010

Col des Grangettes


J'ai fait dix fois le fond de la vallée du Chambran, il y en a qui vont croire que je ne suis pas monté au col, non mais !
Au dessus du lac de l'Eychauda, le "Collet d'Avant Foran", ça s'appelle comme ça et c'est raide.

27/09/2010

Costa Brava


Pas tout à fait mon terrain de jeu habituel.
D'après une photo prise il y a quelques années, ça n'a pas dû beaucoup changer du moins je l'espère.
Petit clin d'oeil amical aux talentueux aquarellistes catalans qui me font l'honneur de consulter et commenter ces pages de temps en temps.
Guiño amistoso a la acuarela con talento catalán que me haga el honor de ver y comentar en estas páginas de vez en cuando.

23/09/2010

Lac des Pises


Joyau de la Montagne du Lingas serti au milieu de la forêt domaniale de l'Aigoual, le lac des Pises scintille sous la lumière du jour finissant et généreux, offre au promeneur ébahi la tranquille sérénité de son intemporelle solitude. La prochaine fois je vous le chanterai.

16/09/2010

09/09/2010

En montant au Col de l'Eychauda


A droite à la crête de l'Yret, à gauche le rocher du Piéron, entre les deux le lac de l'Eychauda mais ce n'est pas là que l'on va aujourd'hui.
Je ne vous raconte pas ma vie, vous connaissez "la disparition" de Georges Perec, roman écrit sans la lettre E, et bien sans me prendre pour un pataphysicien je fonctionne désormais sans terre de sienne naturelle et sans terre d'ombre brûlée, pourquoi  me direz-vous, et bien pourquoi pas, il faut bien se donner des contraintes et c'est en une des plus contraignantes. Et vous noterez que ce message a été rédigé sans utiliser une seule fois la lettre W, les amateurs apprécieront.

07/09/2010

Invitation à la trempette


Certes le crâne de l'opérateur est exposé directement aux rayons du soleil. Mais ses orteils sont répandus dans l'onde fraîche. De sorte que l'équilibre thermique de l'installation est assuré. Ainsi configuré le dispositif est prêt à se mettre en mouvement. Objectif : étaler des couleurs pas toujours coopératives sur une feuille de papier judicieusement ourdie par un industriel inspiré. Et aussi  rendre compte de la perception que l'on a de la scène, installé que l'on est sur un gros rocher de granit. On notera la vanité tellement banale, tellement humaine d'une telle entreprise. La truite qui se cache sous la pierre n'a pas la même vision de même que la cigale qui crisse et la libellule qui crapahute. Qui es-tu, présomptueux bipède, pour prétendre détenir la vérité sur ce lieu magique alors que tu n'appréhendes en aucune manière ses dimensions spatio-temporelles ? Tant pis, j'essaie et puis basta. 

31/08/2010

Croquis de campagne


Vu du sous-bois, mis un moment à installer mon espace de travail en faisant rouler une grosse bûche de bois parmi les branches abattues et les aiguilles de pin, mais le combat n'était pas gagné, car judicieusement positionné sur le passage d'une colonne de fourmis particulièrement obstinées, j'ai dû leur disputer ma palette pendant toute la scéance. Il fallait cela pour avoir la vue, et l'ombre. Compliqué, les vacances.
Posted by Picasa

28/08/2010

Crozon


Petit problème pour recoller les morceaux de cette aquarelle, mon scan n'est pas à la hauteur ou alors c'est l'opérateur qui est déficient.
Ca soufflait sur le versant tourné vers le large, les vagues s'écrasaient sur le calcaire (il me semble bien mais à vérifier) des falaises tandis que les rochers affleuraient sous l'écume qui s'agitait de manière déraisonnable.
Message perso aux visiteurs de ce blog au cours des dernières semaines : Amis aquarellistes ou pas, merci pour vos visites et pour vos commentaires, telle l'écume votre serviteur s'agité d'une manière totalement déraisonnable au cours de ces dernières semaines, se rendant à droite et à gauche au gré de ses envies et des bulletins météo dans des lieux peu propices à un suivi détaillé de vos contributions. Me voici revenu dans une posture plus raisonnable qui devrait  me donner plus de possibilités de répondre à vous amicales sollicitations.
Merci pour votre patience.
Bien à vous
Yves