15/10/2010

L'Hérault à Valleraugue


Pour ce sujet j'avais besoin de partir d'un crayonné fidèle et détaillé. L'émotion de l'instant, c'est aussi tous les détails de cette scène dont on aurait du mal à imaginer toute la richesse et que j'avais envie de restituer dans tout ses détails anecdotiques et factuels.
Encore beaucoup de bleu de caeruleum dans ce cadre, c'est ma couleur fétiche en ce moment, dans le ciel et la rivière mais aussi sur le crépi usé de ces vieux murs mélangé avec de l'orange de cadmium ou du vermillon, un mélange dont j'apprécie beaucoup le côté instable. En fait il me semble que les deux couleurs se mélangent assez mal et coexisent dans un même ensemble qui conserve toute sa transparence. Le même bleu  avec de la laque écarlate pour les nuages, les cailloux du torrent et quelques ombres. Les flancs de l'Aigoual sont faits de bleu de prusse et terre d'ombre brûlée. Du vert aussi, difficile d'y échapper pour les frondaisons d'une scène estivale mais on en retrouve aussi dans le mur de droite mêlé avec de la laque écarlate.

11 commentaires:

Akwarelia a dit…

Excellent, as always. I adore your paintings.
:)

Franz a dit…

Belle! Excellente couleur, la rivière est magnifique, vraiment bon!

Ciao!

Franz

Olivia a dit…

Voilà une aquarelle qui nous invite à siffloter au bord de l'eau.
Tu sais, Yves, ça me rappelle Pont-Aven !

KARLITOS a dit…

Valio la pena el trabajo mas minucios , me gusta especialmente el rio con ese azul celureo junto a ese ocre , un saludo .

Yves a dit…

Merci à vous tou(te)s, Pont-Aven, ses bancs de mulet dans l'Aven, j'y penserai !

joshemari a dit…

Bonjour Yves, je ne vois pas Pont Aven avec cette rivière... (Excuse moi Olivia), pour moi, il i a beaucoup des rivières dan des villages de l'intérieur (coté Méditerranéen) et même dans les Pyrénées et peut être dans les Alpes, qui se semble. Ça na pas l’aire des constructions de Pont Aven. Je pense.
Ce que je trouve rare s’ont les couleurs que tu utilise: Jamais j’emploi du cæruleum. J'utilise toujours le Cobalt pour le bleu, vert vessie (vegiga) pour le vert, siena tostada, jaune cadmio, ocre, un bleu violet, et carmesí alizarina. Sont les couleurs que j'utilise dans mes peintures et pas toutes chaque foi.
C’est très personnelle la question des couleurs. J’aime bien le résultat de tes couleurs.
Le dessin est aussi magnifique !
Salut.

Yves a dit…

Bonjour Joshemari et merci pour ton commentaire, vaste sujet que celui des couleurs !
Pour moi c'est le choix du bleu qui donne la tonalité de l'ensemble de l'aquarelle et je suis d'accord sur ton principe de limitation de la palette, même si je m'autorise quelques folies pour diversifier le rendu.
Je considère le bleu de caeruleum, que je vois assez proche du primaire et windsor, comme la couleur brutale des paysages d'été, c'est pourquoi je m'étonne de te voir dédaigner cette teinte pour peindre les paysages de Catalogne, il me semble qu'on y est loin des brumes nordiques mais je me trompe peut être. Le bleu de cobalt est pour moi plus discret et je l'utilise pour des effets de lointains comme l'outremer alors que j'emploie à tort ou à raison le bleu de prusse pour les vraies ombres et les trous de pleine lumière.
Pour le reste je suis assez d'accord avec ta check list mais j'y rajouterais un jaune un peu plus froid comme la gomme gutte, un rouge plus franc comme la laque écarlate, un vrai vert (hooker ?) et bien sûr de la terre d'ombre brûlée et terre de sienne naturelle, j'arrête là. Mais j'évite les verts comme la peste, sauf quand je ne peux pas faire autrement, je les emploie surtout pour casser les rouges.
Autant de principes qui ne valent que pour le plaisir de les transgresser dès lors qu'ils ont été formulés, ce à quoi je vais m'employer moi même dès ma prochaine peinture...

Manel a dit…

J'aime aussi bien le dessin de base que l'aquarelle terminée. L'encadrement, la perspective, la maîtrise pour représenter les differents éléments c'est des choses que j'admire.
Et, après, l'harmonie des couleurs, le jeu ombre/lumière, c'est fantastique.
Je commente peu dans ton blog, mais je t'assure que je le visite souvent.

thérèse a dit…

superbe aquarelle pour une région superbe que j'ai eu le bonheur de parcourir
magnifique travail... comme toujours

Malivoyage a dit…

j'aime beaucoup le bleu de céruleum aussi, et mélangé avec de la terre d'ombre, il fait un effet "zinc vieilli" magnifique grâce à son côté paresseux qui de dissous ma et ne se mélange pas trop...

Yves a dit…

Merci Manel, je suis moi aussi de mon côté un fidèle de ton blog et j'aime bien la touche sensuelle que tu donnes aux corps comme aux fruits et légumes dont tu fais ton ordinaire. Merci Thérèse aussi et Malivoyage, la paresse du zinc vieilli je retiens l'expression, c'est tout à fait cela en effet.