16/09/2010

Chambran


Déjà fait ici l'an dernier mais qu'importe, un grand moment. 

3 commentaires:

Corinne H. a dit…

L'an dernier il n'y avait pas cette extraordinaire sensation de vertige que tu exprimes maintenant...On se sent tout petit...mais qu'importe!

Olivia a dit…

Dans les grands espaces, on se sent libres, libres de peindre ! Merci pour ce grand bol d'air montagneux. Ca me change de l'iode. A+

Yves a dit…

Olivia la thématique que tu évoques inspire en effet très largement mon pinceau et je crois la déceler également dans beaucoup de tes peintures. Corinne je comprends ton commentaire sous le même angle.