18/11/2009

Conversation dans la campagne


Pas génial mais on fera mieux la prochaine fois, c'est une sorte de compilation de ce qu'il ne faut pas faire, il en faut des comme ça, je dirais même que l'on apprend autant des ratés que des travaux plus aboutis. Reste que cette balade dans le beaujolais ne manquait pas de charme tandis que la bise s'acharnait sur les quelques feuilles qui prétendaient encore rester accrochées sur leur branche. Et tandis que brillait la pierre dorée qui pare la moindre cabane de ce territoire de vignobles à deux pas de la bonne ville de Bagnols bien connue des aquarellistes d'ici et d'ailleurs pour servir d'écrin à une superbe exposition de peinture éponyme (forcément éponyme) tous les étés. Et elle brillait d'autant plus en l'occurrence la dite pierre dorée (de calcaire bien entendu) que venait de tomber une averse tout à fait conséquente, et oui, la côte bretonne dont parfois ici on essaya de rendre compte dans toute sa sauvage et rude beauté est certes bien loin  mais les embruns nous décoiffent nous aussi parfois avec un certain manque de tendresse. A ma décharge je dirais que certes la mer est loin de cet endroit mais ça n'a pas toujours été le cas, puisqu'il y a du calcaire, et toc ! Et j'en reviens à ce jour là à cet endroit là où deux promeneurs se livraient à une joute oratoire, à un concours d'éloquence que Ciceron n'aurait pas renié. Thème de ce dialogue passionné ? Les atomes, les ions, les anions et autres cations, si petits mais si vaste sujet !

5 commentaires:

NoNo a dit…

Salut!
j'ai pointé ton blog dans ma liste parce qu'il me semble très complet. Je crois que s intéressant voir comme l'aquarelle se développe dans d'autres pays pour avoir une perspective plus ouverte.

Corinne H a dit…

Moi cette compilation me va trés bien...on voit s'aggriper les feuilles et voler les ions, c'est tout bon!
Corinne

CIBELE CAMARGO a dit…

Oi,
Adoro pintura e estou maravilhada com seu trabalho.Lindo demais
Parabéns !
Beijos,
Cibele

hypo a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
gi a dit…

on comprend bien que la causette dans un telle paysage doit être très agréable !