11/05/2011

Le barrage



Encore un titre hyperbolique pour ce sujet totalement anodin bien que peint sur place ? Mais que non ! Ce trou d'eau a un histoire et je vais vous la conter.
Mais d'abord voyez ces pierres parées à dessein de couleurs chatoyantes au premier plan. La main de l'homme n'y a t-elle pas visiblement mis le pied ? Pardi oui car il s'agit là du début du bief conduisant quelques centaines de mètres en aval à une humble demeure qui fut jadis un moulin, mais oui. Et de l'autre côté il faut imaginer le barrage en pierre sèche qui permettait de retenir le précieux liquide potentiellement source d'énergie grâce au génie humain et de le détourner vers le bassin de rétention du moulin.
Le décor étant planté j'en viens à l'épisode historique annoncé, que je tiens d'un habitant de cette contrée sauvage mais néanmoins amicale. Pendant la dernière guerre les maquisards d'ici avaient sans doute des problèmes d’approvisionnement alimentaire, ça peut se comprendre, les voilà donc qui jettent les munitions dont ils sont dotés dans la mare aux canards, donc plus de barrage, et pas forcément de friture.
Et voici comment cette miette de la grande Histoire se trouve catapultée au firmament de l'internet où elle brille fugacement de mille feux telle un étoile filante et puis s'éteint à jamais tandis que la rivière toujours s'écoule entre les pierres dans un murmure silencieux.


2 commentaires:

Marta Benicá a dit…

Passei para conhecer, visitar e seguir. adorei suas obras. Um abraço, Marta. Se desejar venha me conhecer também, será muito bemvindo.

Yves a dit…

Obrigado pelo seu interesse Benica Marta.