20/10/2011

Avec un ciel si gris..


...qu'un canal s'est pendu et que pour ma part j'ai oublié le nom et les identifiants GPS de cet endroit, si ce n'est  qu'il regarde vers le nord où l'on distingue dans la brume une île de l'Adriatique que l'on a coutume d'appeler Murano et c'est bien trouvé car c'est ainsi qu'elle se nomme justement. Pour le reste on a un peu abusé dans cette affaire de la terre de sienne brûlée, de la terre de pouzzoles, de l'oxyde vert de chrome, du bleu de prusse et de son camarade winsor, j'ajoute qu'il a été fait usage également de la terre de sienne naturelle mais cela va sans dire. Sur ce bon appétit, je retourne à mes gnocchis arrosés de Valpolicella et copieusement car vous n'êtes pas sans savoir que seul l'excès est raisonnable.

5 commentaires:

Sadeu a dit…

les les derniers travaux très bons, Yves

ŇĂĴÊŘĨĹĹĂ a dit…

Salut !
Je le regarde avec plaisir, mais j'ai oublié parler le français (pardon).

Hola desde La Rioja, en España.

Je vous en prie, me permetez admirer votre travail. Merçi beaucoup :)

Ah ! la terre de sienne naturelle, c'est très jolie !

Blanca

Paradis nathalie a dit…

Ah non, rien de mieux qu'un risotto à l'encre de seiche ;)

AnnaLivia a dit…

Il s'agit d'une enfilade de deux rii: Trasti et Zecchini pris d'un pont de la fondamenta de la Sensa. J'ai fait cette photo un matin d'octobre lors de mon dernier séjour. On apercevait les Dolomites enneigés au loin de l'autre côté de la lagune.
à bientôt

Yves a dit…

Merci Sadeu et ŇĂĴÊŘĨĹĹĂ
Nathalie OK, pour ma part je m'en tiens habituellement à l'encre de chine.
Merci pour ce complément très précis AnnaLivia, me voilà donc fixé.