05/01/2010

Un soir, une rue


Rue Burdeau dans le quartier de la Croix-Rousse à Lyon par un froid samedi de janvier.

10 commentaires:

Corinne H. a dit…

Extra! Et la dame qui ouvre sa portière m'enchante...

joshemari a dit…

Fantástico!!!
Parece una mañana de invierno en un día no laborable.

Olivia a dit…

En Italie, il y aurait du linge sur le fil ...non électrifié !

Yves a dit…

Merci Corinne, Gagne Joshemari, un sábado de enero, por ejemplo 2! Olivia ce n'est pas en Italie et ce n'est pas dans le Morbihan non plus... personne n'est parfait !

F.M.Marrouch a dit…

Bonjour Yves, je découvre votre Blog , a travers de celui de Joshemari, et ce que j´ais vu rapidement me plait énormément, je crois que je vais être un de vos adeptes.
Amicalement, Francis

vanina a dit…

Yves, bellisimo!

Tito a dit…

Yves, j'ai visitè ton blog et je doit dire que j'aime beaucoup ton style très personel. Tes aquarelles sont superbe!
J'ai vais mettre ton Blog dans quelle que je suive suivent.
Ciao, Tito.

Gi a dit…

C'est tout à fait l'impression que je garde de ces rues... rues monotones à faire à pied et par grande chaleur d'été.
Ta transparence est excellente, et fait ressortir une très belle lumière. (je me redis peut-être, mais tans pis !)

Yves a dit…

Francis, Vanina, Tito, Gi, et vous Corinne, Joshemari, Olivia, je suis très touché par vos commentaires, merci pour votre visite et pour l'intérêt que vous manifestez pour ces aquarelles que j'ai faites, je dois l'avouer, avec beaucoup de plaisir, porté par mon sujet et par le souvenir de cette promenade glaciale (oui Gi) dans les rues, traboules et escaliers de ce vieux quartier de la "colline qui travaille".
casi : Francisco, Vanina, Tito, GI, y Corinne Joshemari, Olivia, me siento muy conmovido por sus comentarios, muchas gracias por su visita y por su interés en estas acuarelas que he hecho, Debo admitir, con mucho gusto, aumentó alrededor de mí y los recuerdos de ese paseo helado (sí IG) en las calles y las escaleras traboules esta parte antigua de la "colline qui travaille".
o : Francesco, Vanina, Tito, Gi, e Corinne Joshemari, Olivia, io sono molto colpito dalle vostre osservazioni, vi ringrazio per la vostra visita e per l'interesse dimostrato in questi acquerelli che ho fatto, devo ammettere, con grande piacere, è aumentato di circa me e il ricordo di quella passeggiata fredda (sì Gi) per le strade e scalinate traboules questa parte vecchia del "colline qui travaille".

ling a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.