26/03/2010

Rue Adamoli


Adamoli pourquoi pas, mais Rue on se demande ce qui leur a pris, plutôt un décor de théatre, oui ! Il est vrai que l'on se trouve au niveau du 12 rue des Fantasques, on a un peu de mal à prendre au sérieux ce qui se passe rue des Fantasques. On pourrait monter ici  "Le double assassinat de la rue Adamoli". Certes la pièce n'existe pas mais on a déjà le lieu, il ne reste qu'à adapter la nouvelle bien connue, c'est comme si c'était fait.
Mais je m'égare. Soucieux que je suis de répondre à l'obligation d'information exhaustive et objective que je me donne (on n'est jamais si bien servi que par soi même), je me suis renseigné sur cette étrange Rue Adamoli. J'en retiens trois axes stratégiques plus un et autant d'orientations opérationnelles que je livre à votre sagacité :
1) Pierre Adamoli était maître des ports et ponts de Lyon au XVIIIème siècle, indiscutablement un bon point pour lui, on ignore s'il avait droit à des stock options.
2) Le grand mur de béton du fond de scène a été construit à la suite d'un éboulement qui a eu lieu à cet endroit il y a une cinquantaine d'années.
3) Juste à droite de l'escalier au premier niveau, je n'ai pas représenté une mystérieuse voûte fermée par une sorte de herse, en réalité une propriété du service de l'eau qui ouvre sur un réseau descendant jusqu'au Rhône en arrêtes de poisson. J'ai du mal à imaginer ça. Je vous tiens au courant.
4) Le propriétaire de la moto stationné à l'angle de la rue Adamoli est informé qu'il a laissé ses veilleuses allumées.

2 commentaires:

joshemari a dit…

Bonjour Yves, j'ai trouvé très amusent toute l’histoire que tu viens de raconter et en plus très instructive. Merci.
Je n’en sais pas si le propriétaire de la moto aussi a trouvé sympa de rester sans sa batterie…ou, il est arrivé avant, grâce a ton avertissement ?
Je te suis toujours tes commentaires et dan ce cas la, j’ai trouvé plus intéressent l’histoire que le dessin. Mais ce dessin il n’est pas facile et il est bien faite.
Salut.

Nathalie a dit…

mdr, ce clin d'œil est très sympa. ca donne envie de se perdre dans Lyon.
amitiés