13/01/2011

Chiesa di San Geremia di Venezia


Amis de la toile, du www, du @ et autres lol je vous salue.
Voici une petite chose que j'ai réalisée, comme je suis un peu monomaniaque c'est encore du Venise tout craché naturellement, quand j'aurai épuisé tous mes souvenirs et mes photos je m'en tiendrai de nouveau à des sujets plus modestes mais pour le moment j'ai encore les pieds dans l'eau, enfin dans la tête, allez je laisse tomber je sens que je ne suis pas compris par mon auditoire.
Quelques précisions d'ordre géographique et/ou touristique sur cet endroit car j'aime la précision autant que la concision : à gauche on devine le Palazzio Battagi, au fond donc l'église de Saint Germain de Venise car je suis polyglotte et le Palazzo Labia avec son grand campanile assez moche, non je rigole si il y a des vénitiens qui me lisent, c'est peu probable mais je risque quand même de recevoir un panettone sur la figure donc j'arrête de plaisanter avec cela. Et on ne le voit pas mais sur la droite au fond s'enquille le sympathique Canale de Cannaregio enfin je ne vous fais pas un dessin vous connaissez cela mieux que moi.
Pour ce qui est des couleurs peu d'innovation c'est du pur caeruleum + ocre clair et orange hélio avec un doigt de terre de sienne, le tout agité et jeté sur le papier sans aucun sens de la mesure mais bon. Je vous mets le dessin au crayon que vous pouvez donner à votre neveu pour faire du coloriage.
Très bon vent à vous et vivement le printemps.



10 commentaires:

Blaga a dit…

I cannot speak for others, but I love your series on Venice. It is an enticing subject and understandably, hard to let go. Also, thank you for showing the drawings and sketches. It is interesting to see the process in addition to the result.

Gi a dit…

Tes essais sont aussi magiques que ton oeuvre finale.... et ton coup de crayon ... aussi beau que celui de tes escaliers. je t'envie !

joshemari a dit…

Yves, le dessin est extraordinaire. Il est la basse du reste de la peinture. Les couleurs, peut être un peu triste, et une belle perspective.
Si tu m’accepte un peu de critique… je pense que le grand campanile est d’une couleur trop foncé, qui attire la vision et le regard va pour ce coin, pendent que le plus importante est la parti de gauche, déjà magnifiquement dessiné et bien coloré. Le campanile devrait rester un peu flu-flu. Je n’en sais pas si je m’explique assez bien, mais je pense que tu me comprends.
Excuse-moi de cette petite critique. Tu me la pas demandé mais... je me suis mis! Pardon.
Salut.

Yves a dit…

Merci à vous tou(te)s, Blaga, Gi et Joshemari, vos commentaires et appréciations me sont précieux. Joshemari ton oeil exercé d'architecte et d'artiste t'inspire des commentaires érudits dont je te remercie tout particulièrement. Je partage bien entendu ton point de vue, d'abord parce que le client est roi, ensuite parce que j'ai bien mentionné dans mon propre commentaire les réserves que m'inspirait ce grand Campanile. Pourquoi dans ces conditions ne pas l'avoir traité d'une manière un peu plus discrète ? D'abord parce que je souhaitais malgré tout rester fidèle à ce panorama, ensuite parce que j'ai commis une petite erreur de dosage, et comme tu le sais très bien on ne revient pas en arrière en aquarelle...

yal a dit…

Toujours du beau travail..certainement dû à l'honnêteté de ta démarche.
Je veux dire par là que les choses sont recherchées, que le travail sur la couleur est toujours présent, et que le dessin est solide.
Moi je trouve, dans un milieu où parfois l'artiste a ce defaut courant de tourner en rond autour de ses acquis, qu'il est bon de voir ce genre de chose,chez toi et quelques autres..à savoir de l'honnêteté et de l'humilité dans cette jolie demarche.
Même si Venise est un thème ressassé..aucune de tes petites aquas ne prend l'eau.
Merci pour le passage..et pour l'appréciation.

Yves a dit…

Merci Yal, l'aquarelle est pour moi un agréable dérivatif dépourvu d'enjeux et je n'ai pas encore le loisir de consacrer une partie significative de mon temps de cerveau disponible à cette honorable activité, étant retenu une bonne partie de la journée par des activités pas toujours aussi ludiques, bref en effet je ne suis pas là pour me prendre la tête...

claire felloni a dit…

J'ai une petite préférence pour l'esquisse cette fois... quelques questions indiscrètes:le dessin que tu nous mets en bas c'est celui, préparatoire, de la plus grande (?) aquarelle du haut, c'est ça? car sur l'aquarelle de terrain, tu sembles moins dessiner... Pourquoi, pour l'esquisse tu ne prends pas un papier qui gondole moins? C'est dommage, non?

Yves a dit…

Merci Claire pour ce commentaire, je sens plus libre dans les esquisses réalisées rapidement sur du papier ordinaire, c'est précisément pour cette raison que j'utilise ce type de support, et puis peindre Venise sur du papier qui gondole, je ne pouvais pas résister...

Anonyme a dit…

Les essais ont leur part de charme aussi, tant la lumière, et de ce fait les couleurs, varient d'une minute à l'autre, à Venise.

Esquisses, essais : tout est plaisir à l'oeil. Un grand merci.

À l'unisson.

Yves a dit…

Merci Anonyme pour tous ces petits cailloux blancs que vous avez semés sur mon blog hier soir et pour vos commentaires précis et vifs.