19/02/2008

Au delà de cette limite votre ticket n'est plus valable

Si tu arrives ici c'est que tu es déjà perdu. Ces tas de pierre qui furent murs ne protègent plus aucune trace mais tu poursuis néanmoins sans autre espoir qu'un désert de granit, de genêts et d'herbes folles. Les alouettes lancent leurs trilles à l'assaut des nuages qui défilent en silence sous la brise qui vient de là bas. Si tu es ici et que tu prétends aller là bas c'est que déjà tu as tout oublié.

2 commentaires:

Martin a dit…

C'est de toi cette prose poétique et envoutante ??

hypo a dit…

Voyageur inconnu de la toile endors-toi je le veux endors-toi ...