01/02/2010

Quai Pierre Scize


Encore les quais de Saône, jour de crue. Par endroits des canards font trempette dans les eaux douteuses de la rivière qui prend ses aises sur les quais, fait des petits tas de sable, nettoie les galets, les herbes folles trouvent leur compte dans ces débordements.
On s'éloigne des quartiers anciens, les grandes tours de l'Observance, dites résidence du Belvédère, visibles de toute la ville, se dressent comme des moignons sur une crête au dessus de conservatoire de musique.

Aucun commentaire: