22/03/2009

Dûrer, suite

Discuter gravement reflets dans l'eau, c'est la magie d'internet, la vraie vie ne permet pas ce genre de digressions, pourtant fondamentales.
Je fais allusion à un de mes précédents articles qui affirmait bravement que l'on ne pouvait pas dessiner les reflets dans l'eau par simple symétrie par rapport au bord de l'eau. Au passage écornant Dürer en personne qui n'est pas là pour se défendre, c'est pas bien. Et au commentaire à ce sujet d'un éminent lecteur que je remercie.
J'avoue que pour le Mont Saint Michel vu de Cancale (pas maintenant, après l'averse), ça devrait fonctionner. Par contre pour Notre Dame de Paris vu du Pont de la Tournelle, je demande à voir.
En résumé, pas de problème si l'oeil est au niveau de l'eau (avec un tuba, mais sans reflet puisqu'on ne voit plus la surface), idem si le sujet est éloigné ou sur un seul plan. En revanche si l'aquarelliste est au dessus de l'eau (ce qu'on ne peut que lui souhaiter) et si son sujet se compose de plusieurs plans successifs (là c'est lui qui voit), alors méfiance.
Un petit croquis vaut peut être mieux qu'un long discours : la tour derrière la maison est visible au dessus de l'eau mais dans le reflet elle ne dépasse guère de la maison. Non ? Ah bon.
Sujet suivant : pourquoi les ronds dans l'eau sont-ils carrés, le débat est lancé.

3 commentaires:

yann a dit…

Voilà qui est plus clair et qui est exact..merci cher Yves.
Un sujet peint du niveau de l'eau subit donc une symetrie parfaite, et c'est vrai,que pour peu que le sujet soit eloigné, le decalage est ridiculeusement petit..
Je n'avais surtout pas saisi le fait d'etre AU-DESSOUS de l'eau pour justifier une comparaison(!)

..Et pour en revenir au sujet de ce cher Albrecht, son reflet est parfaitement crédible, il suffisait pour cela qu'il peigne d'un point situé très legerement en contrebas du relief visible ( une legere cuvette faisant parfaitement l'affaire)
Je serais moins tolerant sur sa barquasse, dont l'inclinaison paraît plus difficile à justifier.

1000 excuses pour cette intervention un poil pointilleuse, c'etait pour clarifier les choses concernant ce tableau qui, sur la forme, n'est pas faux.
Pardon, je f'rais pu.
Bonne continuation!

Anonyme a dit…

Du bord de la Manche je me permets d'intervenir... avec un peu d'humour !
Dans ton explication tu ne tiens pas compte des marées.... Je me souviens de la première fois où je suis allée au port du Havre, sur une passerelle entre les chaluts, peindre avec un ami, il m'a fait cette très belle explication :
tu regardes devant toi : tu te fais ta ligne d'horizon et tu discernes bien ce qui en dessus et en dessous de ton point d'horizon....
oui, mais... une passerelle monte et descends avec la marée... et quelques heures plus tard, j'étais tout en bas du port, les chaluts me dominant...
:-) ... alors pour les reflets.... :-)... heureusement qu'il y a le numérique !! lui il n'a pas l'influence des marées...
Gi
http://lartdegi.canalblog.com

hypo a dit…

Merci Gi et toi aussi Yann, j'ai bien besoin de vos éclairages car point de marées par ici d'où des constructions intellectuelles quelque peu arides comme vous pouvez le consater. Naturellement les éléments que vous me signalez sont à rajouter au modèle mais je sens que l'on se rapproche de la perfection. Naturellement je vous tiens au courant. Bonne continuation maritime pour vous.